http://proletarism.ru - One more site The Party of Proletarian Dictatorship. In 20 minutes you automatically will be forwarded on proletarism.ru
       I
Forums I Guestbook I Chat I Fhotogallery I

LONG LIVE PROLETARISM!RussianEnglishFrenchSpanish GermanFinnish

The Strike Commitee of Samara. Stachkom. The Party of Proletarian Dictatorship. I also went against the new feudalism created by the CPSU. The party of the proletariat should not be the ruling party! PROLETARISM
Long Live Revolution!
All Power to Strike Committees!

Introduction de COMUNISTES de CATALUNYA au LE SECOND MANIFESTE COMMUNISTE par A.B. RAZLATSKI
Introduction pour les lecteurs occidentaux et mondiaux
Introduction (1999)
Subscribe to 
proletarism
Le Second Manifeste Communiste (A.B. RAZLATZKI)
Avant-propos (1979)
 
I partie: Bourgeois et proletaires.
 
La II partie: Le prolйtariat comme chef
 
III partie: La crise du mouvement ouvrier
 
IV partie: Dictature Proletarienne & Democratie Proletarienne
 
V partie: Les classes et la lutte pour le socialisme
Subscribe to
stachkomru

Le Second Manifeste Communiste

Avant-propos (1979)

Le spectre du communisme obsède encore l'Europe, et au-delà! Il est toujours un spectre. Il a été propulsé à travers pays et continents pendant plus d'un siècle d'histoire mais on ne l'a pas contraint à se matérialiser.

L'humanité a mûri, il a cessé de croire en magiciens et lutins, diables et fantômes. Même si, il y a longtemps, le spectre a provoqué la peur et il a fait trembler les bourgeoisies, maintenant celles-ci aiment bien parfois d'effrayer les philistins avec le communisme. De plus, les spectres multiplient. Maintenant, avec l'aide de nombreux tailleurs philosophiques, même le bourgeois le plus respectable peut s'habiller avec des vêtements blancs translucides et sortir pour fréquenter dehors les fantômes dandy, en etant un parmi les autres. [1] Et personne ne peut dire, en plus lequel est l'article authentique.

Pour le prolétariat de la fin du dix-neuvième et début du vingtième siècle, le mot "communisme" a le même sens que le mot "espoir". L'année 1917 a sonné comme le carillon d'une cloche qui pourrait être entendue dans tout le monde. Et dans beaucoup de pays, les feux de joie de la lutte prolétarienne ont brûlé, en menaçant de devenir les flammes de la révolution mondiale.

Qu'est-ce qui a changé depuis lors?

Et le prolétariat là où il a saisi le pouvoir avec ses propres mains, où il a établi son hégémonie, est-ce que qu'il est heureux? Et alors, pourquoi est ce que ce bonheur n'est pas très attirant pour le reste?.

En URSS, un pays fondé sous le regard de tout le mouvement ouvrier, la dictature du prolétariat a été abolie. Est-ce que ce fait signifie la reconnaissance par le prolétariat de sa propre faillite, son retrait du terrain qu'il avait conquis, sa volonté de se rendre? Et à qui?

Pourquoi les économistes du monde occidental reviennent-ils à maintes reprises sur la théorie de la convergence, de la ressemblance croissante, du chemin conjoint entre pays socialistes et capitalistes?

Pourquoi les pays socialistes ne se dépêchent pas pour supporter cette construction théorique? Ce qui est l'essence du rideau de fer continue à divisez ces mondes.

Vers la moitié du vingtième siècle, contrairement à toutes les prédictions, c'est les pays les moins évolués, les sous-développés qui sont les plus révolutionnaires. Pourquoi?

Parce que le prolétariat des pays capitalistes avancés a été non seulement incliné à croire en l'harmonie des classes, mais aussi il a porté volontairement tout le fardeau des crises économiques de la deuxième moitie du vingtième siècle, que se soit la crise financière globale ou la crise locale du pétrole.

Les partis communistes de pays tels que la France, l'Italie et d'autres, dans le but de conserver leurs sièges, ont été obligés de répudier plusieurs de leurs buts. Que signifie pour eux les "nouveaux modèles" de socialisme?

Qu'est-ce que la Chine cherche, en dirigeant son cours en zig-zag entre le socialisme et les régimes les plus réactionnaires de notre temps?

Pourquoi a-t-on tourné la page sur les questions de solidarité de la classe internationale et aprés on les a enterré tranquillement? Pourquoi la classe ouvrière a été saisie, comme par une épidémie, par une incapacité de sortir du marais interne et d' affaires completement insignifiantes?

Pourquoi la philosophie du vingtième siècle n'a pas pris une direction capable de captiver les penseurs avancés et la jeunesse? Pourquoi les théories les plus nouvelles se détruisent, en ne durant plus que quelques années, pendant que seulement les philosophies de la négation globale et universelle s'échappent à la destruction?

Le monde se regarde dans le miroir, en voulant s'y voir. Mais le reflexe est vague et instable. N'est pas que le spectre du communisme? Est-ce qu'il n'est pas là?

L'on peut voir beaucoup dans le miroir. Seulement si vous ne regardez pas dans le noir ou dans la fumée d'une lampe d'huile. Seulement si vous vous éclairez avec la lumière du marxisme. Si vous regardez à travers les yeux du prolétariat. Et si dans l'encadrement il y a vraiment un miroir, et pas une carte du siècle dernier.

Il est temps de regarder!

| Stachkom of Samara | All-Russia stachkom | Photoalbums: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 |
 
| Ours ICQ #99936914 | Ours ICQ #36931513 | proletarism@mail.ru |
Glory to the October of 1917!
Long Live New October!
Free e-mail address
@proletarism.zzn.com
Name
Password
Click here to earn from your web page
Make Cash on the Net
 
(c) 1999-2000 page did(made) Victor Kotel`nikov. Where that does not work I ask to prompt.
(Any kind of financial contribution is also appreciated)

be number one TopList

TOP